L'art de la fiche pédagogique

Et voilà, le site est enfin lancé !

Après plusieurs mois de discussion, de préparation, de questionnements, il est enfin lancé et jusqu’à présent nous avons eu un soutien de la part de beaucoup d’amis, de membres de nos familles ou de collègues. On a aussi reçu pas mal de retours (positifs !) sur le concept en soi d’utiliser des jeux vidéo comme support d’apprentissage, ou encore sur des idées que les gens ont eu auparavant, et qu’ils voulaient partager avec nous.

Alors on est plutôt content, du coup.

Mais s’il y a bien un aspect de notre site qui a bien tapé dans l’œil des visiteurs, ce sont les fiches pédagogiques. Leur contenu, on ne sait pas, mais leur forme a su faire mouche. Alors autant choisir ce thème pour notre premier article de blog ! 

Avant de commencer, précisons d'emblée que le but de ce blog est d'aborder différents aspects de notre projet, de les questionner et de créer une réflexion à partager avec les lecteurs.

A l’origine, les fiches pédagogiques ont été le sujet de longues discussions et de retouches. On pensait initialement faire des fiches simples (par Word), privilégiant l’utile à l’agréable, visuellement parlant. Mais, sans vouloir faire de publicité gratuite, c’était sans compter sur le fait que le logiciel d’Adobe InDesign entre en jeu et change complètement la donne au niveau de nos possibilités. Avec cet outil et un peu d’imagination il est devenu assez aisé de construire des documents attractifs.

Nos deux objectifs sont alors devenus les suivants :

  • construire une fiche pédagogique avec les informations nécessaires pour l’exécution des activités, comme toute fiche pédagogique qui se respecte.
  • donner à notre modèle de fiche pédagogique un cachet graphique qui les rendraient uniques, et les feraient se démarquer aussitôt.

Le premier objectif était relativement facile à remplir, mais a toujours été, d’un point de vue personnel, un aspect difficile. L’exercice de style didactique que constitue la rédaction d’une fiche pédagogique s’apprend avec le temps, et à travers le cycle éternel de l’erreur qui se transforme en apprentissage. 

Nous sommes d'ailleurs persuadés que les fiches pédagogiques telles qu’elles sont à l’heure actuelle sont encore très largement perfectibles. Nous avons déjà décidé de rajouter quelques informations cruciales qui manquaient jusque-là et pouvaient créer un peu de confusion pour les enseignants qui se pencheraient dessus. Vous pouvez retrouver un détail de leur contenu dans la partie Tutoriel du site.

Le second objectif lui, a été un peu différent. Nous voulions à l’origine faire des fiches pédagogiques à l’image d’un de nos jeux vidéo favoris, Final Fantasy VII. Dans les menus, les fameux cadres et la couleur bleue de fond nous ont longtemps marqué, et y faire écho dans nos fiches aurait été un pur régal. Hélas, il nous a fallu garder à l’esprit l’aspect matériel du métier d’enseignant.

On passe donc de ça...

On passe donc de ça...

Souvent, l'inconvénient du matériel mis à disposition sur internet pour les enseignants est qu'il fait abstraction de la contrainte ultime qu'est l'imprimante. Certains documents s'impriment sans souci en noir et blanc, tandis que d'autres, en couleurs, avec des logos et des dessins, ont un rendu catastrophique à l'imprimante. Parfois aussi, le matériel en ligne ne prenait pas en compte que la plupart des imprimantes disponibles au travail n’impriment qu’en noir et blanc. D’où notre choix de fiches sans couleurs, rappelant plutôt un RPG de Game Boy.

... à ça ! On peut parler de retrogaming !

... à ça ! On peut parler de retrogaming !

Nous avons choisi d’abandonner les couleurs entièrement dans nos fiches pédagogiques, et d’adopter des polices « pixélisées » qui rappellent une fois encore notre medium principal. Au fond, ce qu’on a souhaité faire, c’est d’aller à 100% dans l’esprit jeu vidéo, jusqu’à le faire influencer le matériel de classe.

Bien sur, au fond, les fiches pédagogiques ne seront théoriquement vues que par l’enseignant, mais pourquoi cela nous empêcherait-il de faire des fiches attrayantes ? Les enseignants ont aussi le droit d’avoir des supports plaisants. De plus, cette expérience va nous servir pour d’autres types de matériel pour la classe, dont nous vous reparlerons vers la fin de l’année… Raison de plus pour continuer à nous suivre ! ;)

Merci encore à tous de nous soutenir et de nous consulter régulièrement, si vous avez des amis ou de la famille qui enseigne, même dans d’autres domaines, parlez-leur de FLEVideoludique ! Ils y trouveront peut-être des idées pour leurs cours !